FAUX MOUVEMENT

 

Faux mouvement, création de Fabrice Lambert pour 4 interprètes, s'inscrit dans la continuité du travail qu'il a mené avec eux dans « Solaire ». Il continuera à y questionner la notion d'engagement physique, explorant ici des mouvements contraints, en décalage avec un mouvement organique, cherchant une « physicalité du faux ». Fabrice Lambert établira une "stratégie de l'accident", chère à Paul Virilio, qu'il a commencé à explorer précédemment avec « Im-posture » : ce que nous voyons, ce que nous vivons, n’est-il qu’une suite d’accidents ? Un accident peut-il être prévisible, prémédité, voire construit ? Le "faux mouvement", induit ici par une série d'événements accidentels, distillera le trouble dans ce qui peut nous paraître naturel et organique et que nous pensons donc être "vrai". Le faux sera questionné sur le plan de la symbolique, du signifiant, de l'inconscient collectif.

 

®Pierre Ricci        

Après SOLAIRE, pièce de groupe, Fabrice Lambert souhaitais prolonger sa recherche autour de l’engagement physique avec la même équipe. Cet engagement se questionne de deux façons : Quelles sont les enjeux et les nécessités d’un engagement physique ? Qu’est ce que cet engagement permet que je ne soupçonne pas ? Une partie de la réponse se trouve dans ce que l’on nomme par erreur les faux mouvements…

 

Conception et chorégraphie Fabrice Lambert / Interprétation Madeleine Fournier, Hanna Hedman, Fabrice Lambert, Stephen Thompson / Conception Lumière Sylvie Mélis / Vidéo Yann-Loïc Lambert / Développement robotique Interface Z / Son Frédéric Laügt, Alexandre Meyer et Gilles Gerey / Régie générale Pierre Vigna / Direction de production Olivier Stora

Production L’Expérience Harmaat / Coproduction CDC Toulouse Midi-Pyrénées ; La Ferme de Bel Ebat - Guyancourt ; le Centre national de la danse - Pantin, CCN de Franche-Comté à Belfort dans le cadre l’accueil studio ; Etape Danse (Institut français d’Allemagne/Bureau du Théâtre et de la Danse et fabrik Potsdam), Uzès Danse CDC, Tanzquartier - Vienne
Avec le soutien du Manège de Reims, Scène Nationale, de modul-dance, de l'Adami, du DICRéAM. 

          

Vidéo / Photos / Presse